#1 [↑][↓]  24-07-2008 09:52:53

jeff64
Commandant de bord
Date d'inscription: 26-03-2008
Renommée :   12 

Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Info pas importante du tout, mais un 320-100 vol Air France Hamburg CDG du 23 Juillet a dérouté vers Dusseldorf suite à la panne moteur du moteur 2.

L'information s'arreterait là, ca ne serait pas important, mais c'est la suite qui est enrichissante, ou peut etre simplement intéressante.

Pour les personnes qui ne connaissent pas l'auteur de ce récit, c'est un des plus anciens participants à la liste de diffusion pilotlist (www.pilotlist.org). Il a débuté sa carrière comme OMN 727 chez AF, puis copi 737, copi 742 et pour finir, le voilà depuis environ 2 ans cocher 320. C'était d'ailleurs le cocher de ce vol AF 2511.

Le récit a été initialement posté sur la liste www.pilotlist.org


" Air France Two Five One One, fire crew are in position, and of course
clear to land runway 23 Left, wind is two four zero degrees at nine knots".



Bien , nous y sommes. En fait, non, on n'y est pas, on n'est pas au simu,
parce que ce sont de vrais nuages, bien dodus et cotonneux, derrière
lesquels il y a les vraies pistes de Düsseldorf, que j'espère on va voir
bientôt à travers le broken à 800 ft.

Düsseldorf vers où, il y a vingt minutes, en accord avec mon copilote
Cédric, j'ai choisi de dérouter. 

Le moteur 2 est arrêté pour de bon, et là, c'est pas comme au simu, si on la
loupe, on ne se repositionne pas pour la refaire.

Au simu, d'ailleurs, j'eusse sans doute débrayé les automatismes, pour se la
jouer sportive.
Là, au ras de la masse max atterrissage, sur un moteur, je la joue plutôt
modeste, et j'ai laissé les automatismes faire ce qu'ils savent faire,
piloter, pour me concentrer sur ce que seul peut l'humain, bilans,
décisions, informations.

Mon remarquable copi Cédric m'assiste avec tact et méthode, surveillant le
déséquilibre carburant, démarrant l'APU, et répondant au nombreuses
questions du contrôle belge, nombre de passagers à bord, carbu restant,
matières dangereuses éventuelles, besoins des pompiers...

D'ailleurs, on va temporiser un peu, se poser d'abord, et on verra au sol
s'ils ont aussi besoin de nos pointures de chaussures, et du  numéro de
chassis de la Panhard de mon grand-oncle.



Ca baignait pourtant dans l'huile, au FL340 dans le petit matin, retour de
Hambourg  après un lever terriblement matutinal. Avion "blindé", selon
l'expression consacrée, 161 passagers, 4 jumpseats, plus ceux qu'on a laissé
là-bas, le début des vacances scolaires allemandes remplissant en foule les
aérogares et les avions.

J'étais justement en train de dire à mes invités au poste que tout allait
bien et que tout baignait, et que le petit choc aérodynamique qu'on venait
d'entendre était juste le sillage d'un autre avion, quand Cédric pointe le
doigt sur les écrans, pour me dire que non, avec le N1 du réacteur 2 qui
vient de s'effondrer à 40%, ça ne devait pas être une turbulence de sillage.


" Merde.." dis-je dans le texte.

"Ding" " Eng 2 Compressor Vane Fault" répond l'ECAM.

C'est sérieux. La ( par ailleurs charmante) chef de cabine arrive au poste

- On a entendu un bruit, à l'arrière, c'est normal ?

- Euh, non, c'est pas normal, on vient de péter un moteur. On arrête le
service et on range. "

Première préoccupation : Continuer à voler. L'A320- 100 à moteurs CFM 56-A1
n'est pas précisément une bête de course, et on ne va pas rester longtemps
au FL 340 sur un moteur.

" Tu leur dis Pan Pan, et du demandes à descendre, FL 280 pour commencer..."
Ce que notre précieux Cédric s'emploie à faire.

Ensuite, les check-lists associées. Pour l'instant, les recommandations
liées à cette panne ne sont que d'éviter les mouvements brusques de manette.


Rien d'alarmant si on ne considère que l'ECAM et les check-lists, mais en
réalité, le moteur ne pousse plus. C'est une situation de panne moteur. Pas
nette, mais une panne moteur quand même.

Bien, on va descendre, me dis-je in petto, et une fois à un niveau de
rétablissement, toutes les check-lists faites, on voit si on peut arriver à
CDG, mais si le moteur est vraiment perdu, on risque de s'arrêter en route.



Normalement, il faut laisser l'avion décélérer jusqu'à "green dot", vitesse
de finesse max, et descendre ainsi avec un moteur qui pousse et pas l'autre,
mais aujourd'hui, avion bien lourd, je me garde une marge, et lorsque le
badin passe sur 230 noeuds, j'engage la descente, la Rhénanie et la Hollande
n'étant pas des régions critiques sur le plan du relief. Sûr, au dessus de
la Xyrdavie, on serait moins relax.

Bon, on descend, et pendant que mon copi explique à Maastricht ( Nadège est
pas là !!!!) une partie de nos malheurs, je fais un point géographique, et
là, il n'y a déjà plus que deux options sérieuses, c'est Roissy ou
Düsseldorf.

Car lorsque ça va mal, ma conviction est qu'il faut se mettre sur un terrain
qu'on connaît déjà. Et s'il y a une escale Air France sur le terrain, c'est
encore mieux.



Et puis l'EGT du Réacteur 2 se met à monter tout doucement, tout doucement,
mais constamment,

  Ding!!!!! "Engine 2 EGT Over Limit" annonce le machin.

Bon, on va réduire, d'accord ? En s'approuvant mutuellement avec Cédric, je
ramène la manette de poussée à zéro, mais l'EGT continue à partir dans les
butées, 850°, 860, 870, alors qu'on est plein ralenti..

Bon, là, faut couper, OK ? 880°, 890, Ca prend plusieurs secondes, je mets
la main sur la manette, Cédric vérifie, je revérifie, on vérifie tous les
deux, on est bien sûr que c'est celui-là, car évidemment, il faut couper...
LE BON.
Je coupe, Klak Klac, transferts électriques, là, on est vraiment en panne
moteur, c'est net, comme dirait le proc'.



- Tu leur dis Mayday, et qu'on va à Düsseldorf."

Pendant ce temps, on est descendus en dessous des espaces de Maastricht, et
il faut passer avec Bruxelles.

" AF 2511, Proceed Barmen, " dit le contrôle. Nickel, BAM, c'est le VOR qui
est en fin de vent arrière à Düsseldorf.

Annonce aux passagers, en donnant un point de rendez-vous après
l'atterrissage pour la suite de leur voyage.

L'évocation d'un futur enlève inconsciemment de la gravité au problème
présent.

Etrangement, il se produit là un moment de détente. Les décisions sont
prises, on sait où on va, et tout le monde en bas le sait.

L'assistance max est en train de se mettre en branle, on peut faire
confiance aux Allemands pour ça.

Le reste devrait se passer comme au simu. En quelque sorte, nous revoilà en
terrain connu.



Sortir la doc de Düsseldorf. L'ATIS. Le FMS. Le contrôle demande si on veut
maintenir une vitesse aussi lente " Dis lui que oui, on y va à 240 noeuds,
pépères".

Là, on ne fait pas la course, l'important est de se placer tranquillement en
face d'une piste.

Si on se loupe et qu'on fait vraiment un air disaster, Paralis et Jourdan
vont encore s'engueuler sur la Liste.

On entend qu'autour, ça ralentit et ça tourne, " Because an emergency in
progress in Düsseldorf ", qu'ils disent.

Bigre, ça doit être sérieux.

Un souci supplémentaire se greffe là-dessus: à 63 tonnes, l'avion décélère
très mal, il faut sortir les volets tout près des placards. Voilà l'axe.
Volets 1, on tient le bon bout.



Alors ça va aller... J'ai prévenu Cédric que je garderais le pilote
automatique et l'ATHR très loin en finale, histoire d'assurer un max. 

Les décollages de Düsseldorf sont arrêtés, et coïncidence marrante, le seuil
23 Left est tout près de la terrasse à spotteurs, lieu incontournable sur
les aéroports allemands. Notre courte finale risque d'être abondamment
photographiée, et si derrière, ça fume, notre image va faire le tour du
monde.



Voilà la piste, et pour ne rien vous cacher, je suis content de la voir.
Etrangement, l'avion vole beaucoup moins en crabe qu'au simu . Presque
droit.

- T'es prêt ? Je débraye.

Dibidip, Tibidip, AP off. Bien centrer le FD pour l'instant,

"Five hundred."

Tout stabilisé, rien ne bouge.Vitesse, FD, glide, loc, vitesse, FD, glide,
loc, vitesse, FD, glide, loc, à l'affût de toute perturbation latérale qui
gênerait notre vol asymétrique. 

" Wind two four zero, eight knots"

"Three hundred"

Vitesse, FD, glide, loc, vitesse, FD, glide, loc, vitesse, FD, glide, loc

"Two hundred"

Là, c'est gagné, on finit sur la piste.

"One hundred". C'est sûr, je ne vais pas faire dans l'esthétisme au niveau
arrondi. Mais on va toucher une roue de chaque côté du trait, ce qui est
hautement satisfaisant, déjà.

Fifty, Forty, Thirty. A fond la manette restante en arrière. Assiette
bloquée, ne pas cavaler, bloum, on touche un petit peu ferme, mais on est
sûrs que derrière, personne ne va protester.

Reverses au ralenti, se concentrer sur l'axe, laisser faire le freinage
auto, 110 noeuds, nickel-chrome symétrique, on va même dégager devant
l'aérogare.



Ca applaudit derrière , ils sont contents.

Pourtant il n'y a rien d'extraordinaire, à refaire des procédures que l'on a
répétées maintes fois au simu. L'épreuve est certes moins difficile que le
traitement quotidien des escales au sol, ou la gestion de la fatigue
lorsqu'on se lève plusieurs matins avant cinq heures.

Mais se poser sur un moteur, c'est évidemment plus médiatique.

La partie difficile de la journée nous attend désormais. Avertir la
compagnie, faire une croix sur le programme des deux jours à venir, briefing
avec les mécaniciens sol de LTU, confier à l'escale de Düsseldorf le soin de
rerouter nos passagers malgré des vols complets et une aérogare bondée. 

Prendre soin du reste de l'équipage, trouver un coin pour faire déjeuner nos
vaillants PNC, suivre les décisions du CCO quant à l'envoi d'un autre avion.
Nous rentrerons dans l'après-midi en passagers sur le F-GKXH spécialement
dépêché, en compagnie d'une centaine de nos pax, lesquels, trouvant quatre
heures plus tard un avion identique sur le même parking, demandent si c'est
encore le même avion....



Je finis par quitter Roissy vers 18h00, après un moment passé au CCO, à
disserter avec les experts techniques.

Un camion va partir dans la soirée apporter un CFM 56 à Düsseldorf, une
équipe de mécaniciens prendra le premier avion demain pour changer le
moteur.



Au fait, ça coûte combien, un CFM 56 ?



Jacques Darolles

Qualif monoturbine prorogée.

Hors ligne

 

#2 [↑][↓]  24-07-2008 10:10:16

captainpolo
Nouveau pilote
Lieu: LACANAU OCEAN
Date d'inscription: 08-07-2008
Renommée :   
Site web

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

En plus de vos talents de pilote, s'ajoutent vos talents de narrateur! heureusement que j'avais pas de cravate sur moi sinon je l'aurai bouffer avant la fin du récit! Au fait la panne ? En connait-on l'origine où c'est dans les dossiers de BEA?
Cordialement
polo


Il faut mieux faire de bons avions que de mauvaises affaires (Marcel DASSAULT)

http://www.pilote-virtuel.com/img/members/919/bandeaumail.jpg

Hors ligne

 

#3 [↑][↓]  24-07-2008 10:21:38

Val77
Commandant de bord
Membre donateur
Lieu: Chelles - LFPH
Date d'inscription: 15-03-2008
Renommée :   19 
Site web

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Magnifique récit ! tongue

Merci.

a+ wink

Hors ligne

 

#4 [↑][↓]  24-07-2008 10:42:17

Minicho
Copilote
Lieu: LFLQ
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Salut,

Pour ceux qui ont aimé ce récit, Jacques Darolles a écrit deux livres regroupant tous ces fabuleux récits.

Il s'agit de "Le Plus Beau Bureau du Monde" et "Lignes Aériennes" disponible sur son site: http://www.darolles.com/

Ils sont tout simplement passionnant et c'est un des livres que j'ai lu le plus vite tellement j'y restait scotché. Je vous les conseille


Arthur / OZO01BA                                         

http://signatures.nouvel-orizon.fr/236413.jpg

Hors ligne

 

#5 [↑][↓]  24-07-2008 10:55:59

Zangdaarr
Pilote Virtuel
Date d'inscription: 15-03-2008
Renommée :   17 

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Je suis un peu inquiet quand je lis ce récit car j'ai souevnir d'avoir traversé l'Atlantique dans un A320, ce qui signifie qu'ils sont donc certifiés ETOPS.
Or quand je lis ce récit, j'ai l'impression que cet appareil, sur un moteur, vole aussi bien qu'un fer à souder. Alors bien sur l'appareil était blindé, mais n'est-il pas censé puovoir se maintenir à un certain niveau de vol pour bénéficier de la certification ETOPS ?


https://www.ivao.aero/data/images/awardsdiv/DD.gif https://www.ivao.aero/data/images/awardsdiv/DI.gif

Hors ligne

 

#6 [↑][↓]  24-07-2008 11:28:26

Anto
Copilote
Date d'inscription: 15-03-2008

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Salut à tous,

Traverser l'Atlantique en A320 ? Avec escale en Islande alors bluef.

Un A320 ne peut traverser l'Atlantique sans escale... Seuls les A319LR pourraient, et encore ils déservent des destinations qui de mémoire ne nécessitent pas de long survol maritime... bref pas d'ETOPS pour les A32X je pense.

Une panne moteur réelle sur un biréacteur n'est jamais quelque chose de "banal". Si le deuxième lâche, va falloir enrouler les ascendances pour poursuivre, à 63T ce n'est pas facile...

Après, Jacques Darolles ne dit pas que l'A320 est un fer à souder en monomoteur. Dans d'autres récits, il dit lui-même : l'A320 c'est comme le vélo (sans EPO... hum). La dissymétrie est prise en charge par les calculateurs, bref ça vole "droit tout seul". Et on dispose encore (heureusement) d'une marge de puissance raisonnable (cf tuto de Pierre320 pour les procédures panne moteur).

Faut savoir enfin que les -100 sont un peu moins performants que les -20 (MLW 63T au lieu de 64.5, moteurs à poussée plus faible, etc).

M'enfin une panne moteur reste une situation pour laquelle les pilotes sont formés, et qui se gère bien - tant que l'autre continue de pousser.

Dernière modification par Anto (24-07-2008 11:29:34)

Hors ligne

 

#7 [↑][↓]  24-07-2008 11:47:03

Ti Loup
Copilote
Lieu: Gosier, Guadeloupe
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Peut-être que je me plante total, c'est pas avec 10 heures d'instruction et 30mn de solo sur DR400 que je suis à même de bien appréhender le problème...mais traverser l'Atlantique dans un bimoteur, je le sens pas du tout...j'aimerais vraiment pas...et je comprends même pas que ça soit autorisé...
Bonne journée !


"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve."  St Ex.

Hors ligne

 

#8 [↑][↓]  24-07-2008 12:14:26

babar
Copilote
Date d'inscription: 15-03-2008

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Certification ETOPS...  ça me gênerait pas de faire un vol transatlantique avec un bi-moteur, grâce aux avancées technologique et la fiabilité des moteurs il y a très peu de risque d'avoir un problème, et en fonction de la certification ETOPS les avions passent plus ou moins près de terrains qui peuvent les accueillir en cas de passage en monomoteur.

Dernière modification par babar (24-07-2008 12:14:49)

Hors ligne

 

#9 [↑][↓]  24-07-2008 12:14:35

jabiru31
En vacances
Date d'inscription: 26-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Paris / Boston ,  c'est possible en 320 (sources Airbus)
http://www.airbus.com/en/aircraftfamili … mance.html

Dernière modification par jabiru31 (24-07-2008 12:15:49)

Hors ligne

 

#10 [↑][↓]  24-07-2008 12:17:52

babar
Copilote
Date d'inscription: 15-03-2008

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Oui mais surement pas comme le décrivent les courbes smile

Hors ligne

 

#11 [↑][↓]  24-07-2008 12:35:43

jeff64
Commandant de bord
Date d'inscription: 26-03-2008
Renommée :   12 

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

L'avion peut trés bien voler sur un seul moteur, même un -100 (même s'il y'a moins de puissance dispo qu'un -200).
C'est surtout en cas de remise des gaz à la Max Landing Weight avec un -100, il n'y a pas beaucoup de marge....Donc autant peaufiner son approche et ne pas prendre de risque inutiles.

Hors ligne

 

#12 [↑][↓]  24-07-2008 12:45:36

jabiru31
En vacances
Date d'inscription: 26-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

ETOPS 180 pour la famille Airbus 320
http://www.eads.com/1024/fr/pressdb/arc … etops.html

Hors ligne

 

#13 [↑][↓]  24-07-2008 13:20:27

Anto
Copilote
Date d'inscription: 15-03-2008

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

jabiru31 a écrit:

Paris / Boston ,  c'est possible en 320 (sources Airbus)
http://www.airbus.com/en/aircraftfamili … mance.html

A ma connaissance, aucun A320 n'est exploité en transatlantique. On ne doit plus pouvoir mettre beaucoup de passagers pour avoir une telle autonomie.

Autre exemple : ils disent que France - Koweit est possible. De mémoire, le plus long vol AF en A320 est France - Israël.

Bref en théorie c'est peut-être possible, mais ça ne se fait jamais.

Alors à quoi sert une certification ETOPS pour ces avions... à part pour les 319CJ et les 319LR, je ne vois pas...

Hors ligne

 

#14 [↑][↓]  24-07-2008 13:38:32

jabiru31
En vacances
Date d'inscription: 26-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Sources AIRBUS ou EADS , mais pas sources Jabiru31 ....OK ?

Hors ligne

 

#15 [↑][↓]  24-07-2008 14:01:29

xrayromeo
Elève Pilote
Lieu: Ile de France
Date d'inscription: 31-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Hello tout le monde,

Pour la famille A320, il y en a qui sont exploités en ETOPS... Ne serait-ce que les 319LR du COTAM. AF n'a pas fait certifier ses A319 Dedicate en ETOPS, bien que le constructeur Airbus a prévu cette certification...

Par contre au cas par cas, AF demande des autorisations ETOPS, par exemple pour le convoyage de l'A320 qui est basé aux antilles...

@+

Nico - un peu plus de 5 préparations ETOPS par jour :p

Dernière modification par xrayromeo (24-07-2008 14:01:51)


http://mustang.flight1.net/banners/banner_23043e77a1918e57d00acf6290ac5673.jpg

Hors ligne

 

#16 [↑][↓]  24-07-2008 14:52:32

FlyingVomito
Copilote
Date d'inscription: 15-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Peut-être que je me plante total, c'est pas avec 10 heures d'instruction et 30mn de solo sur DR400 que je suis à même de bien appréhender le problème...mais traverser l'Atlantique dans un bimoteur, je le sens pas du tout...j'aimerais vraiment pas...et je comprends même pas que ça soit autorisé...

Statistiquement, un vol transatlantique sur bi, c'est infiniment moins risqué qu'une 1/2 heure de DR-400 wink


Chat collé au plafond, tire le manche à fond.

Hors ligne

 

#17 [↑][↓]  24-07-2008 15:15:20

Ti Loup
Copilote
Lieu: Gosier, Guadeloupe
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Minicho a écrit:

Pour ceux qui ont aimé ce récit, Jacques Darolles a écrit deux livres regroupant tous ces fabuleux récits.

Ce monsieur écrit dans un style qui me met le c.l par terre...j'adore, et je vais me payer les deux bouquins...
Grand merci pour l'info eusa_clap

Bon aprèm !


"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve."  St Ex.

Hors ligne

 

#18 [↑][↓]  24-07-2008 16:20:53

Zangdaarr
Pilote Virtuel
Date d'inscription: 15-03-2008
Renommée :   17 

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Vous avez raison, c'était en A330 en fait !!


https://www.ivao.aero/data/images/awardsdiv/DD.gif https://www.ivao.aero/data/images/awardsdiv/DI.gif

Hors ligne

 

#19 [↑][↓]  24-07-2008 17:24:32

Minicho
Copilote
Lieu: LFLQ
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Ti Loup a écrit:

Minicho a écrit:

Pour ceux qui ont aimé ce récit, Jacques Darolles a écrit deux livres regroupant tous ces fabuleux récits.

Ce monsieur écrit dans un style qui me met le c.l par terre...j'adore, et je vais me payer les deux bouquins...
Grand merci pour l'info eusa_clap

Bon aprèm !

Vas-y les yeux fermés, tu le regretteras pas !


Arthur / OZO01BA                                         

http://signatures.nouvel-orizon.fr/236413.jpg

Hors ligne

 

#20 [↑][↓]  24-07-2008 18:28:21

antoine
Commandant de bord
Lieu: Toulouse - Villeneuve sur Lot
Date d'inscription: 20-03-2008
Renommée :   24 
Site web

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Ti Loup a écrit:

Peut-être que je me plante total, c'est pas avec 10 heures d'instruction et 30mn de solo sur DR400 que je suis à même de bien appréhender le problème...mais traverser l'Atlantique dans un bimoteur, je le sens pas du tout...j'aimerais vraiment pas...et je comprends même pas que ça soit autorisé...
Bonne journée !

Et pourtant plusieurs centaines le font chaque jours ...


A+, Antoine
Mon blog : http://blog.arogues.org

Hors ligne

 

#21 [↑][↓]  24-07-2008 19:16:09

Yann
Modérateur
Membre donateur
Lieu: Lausanne, Suisse
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   37 

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Ti Loup a écrit:

Peut-être que je me plante total

Et moi peut-être que je me plante shell


bluef

Désolé mais j'étais obligé de la faire celle la bluef

Hors ligne

 

#22 [↑][↓]  24-07-2008 19:29:16

Ti Loup
Copilote
Lieu: Gosier, Guadeloupe
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Tu sors Boss s'il te plaît..........bluef
Toblerone, à consommer avec modération, sinon...ben voilà....
Bonne soirée !


"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve."  St Ex.

Hors ligne

 

#23 [↑][↓]  25-07-2008 07:51:43

bisinchi
Commandant de bord
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Effectivement, très beau récit.

ETOPS 180 pour la famille A320 afin de répondre aux exigeances des avions corporate. CEci dit, il y a bien un A319 qui se pose en antartique une fois par semaine, mais ca reste quand même à l'intérieur des limites ETOPS.

Il me semble que la proportion de bimoteur/quadrimoteur tourne à 70% en bi-moteur maintenant et ca ne va pas aller en s'inversant, vu que les quad (747 et Q340) ont tendence à arriver en fin de cycle (chez AF par exemple ou les 744 commencent à quitter le service et remplacés par des 777.

François

Hors ligne

 

#24 [↑][↓]  27-07-2008 20:42:32

Zarma
Pilote confirmé
Date d'inscription: 15-03-2008

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Pouvoir voler à 180 mn du terrain le plus proche n'est pas nécéssaire que pour le vol transocéanique long courrier.

Mince ! On dit pourtant bien Engine Turning Or Passengers Swimming castet big_smile

Hors ligne

 

#25 [↑][↓]  27-07-2008 23:01:50

bisinchi
Commandant de bord
Lieu: Colomiers
Date d'inscription: 13-03-2008
Renommée :   

Re: Vol AF Hamburg CDG dérouté Dusseldorf cause panne moteur le 23.07.2008

Il y a ETOPS 60, 120, 138, 180, 207 et je crois même en projet ETOPS 300.

François

Dernière modification par bisinchi (27-07-2008 23:03:10)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Maintenance informatique Lausanne