#1 [↑][↓]  31-03-2017 22:36:23

Ben1234
Nouveau pilote
Lieu: Pontarlier (LFSP)
Date d'inscription: 09-03-2017
Renommée :   

[Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Bonjour,
J'ai beaucoup hésité à mettre ce post ici ou dans "Hélicoptères & voilures tournantes" ... mais comme c'est une question de pilotage des hélicos dans le réel, j'ai finalement choisi cette rubrique. Si un modo pense autrement, pas de problème pour déplacer ce post sur "Hélicoptères & voilures tournantes". En plus, ça me donnera plus de chance d'avoir des réponses ;).
Je travaille à l’hôpital de Pontarlier (LFSP pour l'aérodrome). Depuis quelques années, les hélicos du SAMU ne pouvaient plus se poser sur la DZ de l’hôpital faute de norme européenne non respectées (http://www.estrepublicain.fr/edition-ha … i-fin-2016).
La nouvelle DZ est maintenant opérationnelle et nous pouvons à nouveau admirer l'atterrissage et le décollage de l'hélico du SAMU25.
Une chose m'a tout de suite interpellé quand j'ai vu l'hélico décoller depuis cette nouvelle DZ : il s'élève de quelques mètres à la vertical, jusque là tout va bien, je comprends ... mais ensuite, il se met à prendre lentement de l'altitude EN RECULANT. Puis au bout, d'une centaine de mètre arrière, il repart normalement en avant. Je n'avais pas remarqué cela avant la mise aux normes de la DZ.
Ayant très fréquemment vu des hélicos décoller en montagne depuis des refuges quand j'étais plus jeune (Je vais hélas beaucoup moins en montagne maintenant), je me rappelle très bien que les hélicos décollaient de quelques mètres à la verticale puis plongeaient tout de suite EN AVANT vers le fond de la vallée. Je me demande alors pourquoi cette petite perte de temps ???
En faisant des recherche sur le net, c'est visiblement le cas, maintenant, de tous les hélicos sanitaires (QUE hélicos sanitaires?) : https://www.youtube.com/watch?v=Ir8nVU1wHZI, ou https://www.youtube.com/watch?v=Nt9Pn2rXanU (le décollage est à la 2:35 mn).
J'imagine que ce sont de nouvelles normes de sécurité ??? : le pilote doit avoir toujours la DZ en visu avant d'avoir une certaine altitude ... ??? J'ai tout faux? juste?
Merci de m'aider à comprendre.

Ben


Processeur : I7 4770K 4 GHz (en mode boost), Carte mére : MSI Z87-G45 GAMING, RAM : 8 Go DDR3 1600 MHz, Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 770 2Go, Windows 7-64 bits sur SSD 250 Go, P3D sur SSD 500 Go (avec FSX que je n'utilise plus)

Hors ligne

 

#2 [↑][↓]  01-04-2017 00:02:48

Squirrel
Copilote
Membre donateur
Lieu: EDMA
Date d'inscription: 25-11-2012
Renommée :   17 

Re: [Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Bonsoir,

Chouette, un post comme je les aime ! big_smile

"Tout faux" certainement pas et je dirais plutôt "tout juste" wink
Ce que tu observes régulièrement n'est pas une perte de temps mais une assurance. L'idée est d'éviter la casse en cas de panne d'un moteur au décollage et de pouvoir se poser à un endroit praticable par la suite.

Tout d'abord il faut savoir qu'en hélico, biturbine ou non, il faut avoir soit suffisamment de hauteur soit de la vitesse pour pouvoir bien s'en sortir en cas de panne moteur. Un décollage depuis un endroit avec de nombreux obstacles aux alentours (les hôpitaux sont des exemples parfaits) est donc plus risqué car il faut monter plus haut avant de pouvoir prendre de la vitesse. L'idée de la "procédure de catégorie A" que tu observes est de pouvoir se reposer sur la zone de départ en cas de panne d'un moteur lors du décollage, si celle-ci arrive avant un stade la manœuvre appelé point de décision. Au-delà de ce point, l'appareil a des performances suffisantes sur un moteur pour pouvoir s'éloigner de la zone (en évitant les obstacles) et aller se poser plus loin. En image ça donne ceci :

http://www.nd-art-and-technology.com/bk-117/cat-a_takeoff.jpg
Image tirée de la page suivante : http://forums.x-plane.org/index.php?/fo … rocedures/ C'est un schéma fait pour un appareil de simu mais dans le réel c'est pareil.

Dans le cas où on a de la place, on préfère gagner de la vitesse en restant à proximité du sol avant de monter : c'est ce qui est pratiqué notamment sur les aérodromes ou aéroports. Avec cette technique les performances sont meilleures et c'est une méthode applicable pour les monomoteurs et bimoteurs.

En montagne les contraintes sont un peu différentes. Généralement il y a un secteur de la zone d'atterrissage qui sera dégagé de tout obstacle (la vallée) vers lequel il sera possible de prendre de la vitesse en toute sécurité. De plus il y a un problème supplémentaire : les performances diminuent avec l'altitude, ce qui rend pratiquement infaisable une procédure de catégorie A à haute altitude. De toute façon avec un monomoteur comme l'Ecureuil ou le Lama, que tu as sans doute pu voir ravitailler des refuges, une telle procédure n'a pas de sens : dans ce cas on cherche plutôt à minimiser le temps d'exposition.
Côté secours en montagne, l'appareil utilisé actuellement en France (à une exception près) est l'EC145 ou BK117C2, qui est principalement limité dans ce type d'opérations par la puissance de son rotor anticouple (sur la queue), ce qui oblige à chercher rapidement de la vitesse pour que les dérives puissent aider à maintenir l'appareil dans l'axe voulu. En effet, plus le rotor principal fournit de puissance (pour décoller), plus le couple sera important, ce qui fera tourner l'appareil sur lui-même si le rotor anticouple ne fournit pas assez de puissance de son côté.

Un pilote de la Sécurité Civile m'a dit que les règles sont plus strictes depuis le passage aux biturbines que lorsqu'ils avaient les Alouettes III (monoturbines). Il m'avait donné l'exemple d'une panne moteur au décollage qui se termine bien, mais conduisant au passage à l'arrachage d'un bout du grillage qui entoure les aéroports. En Alouette III, la réaction des supérieurs/autorités aurait été des félicitations pour avoir bien réagi et limité les dégâts. Avec les EC145 c'est différent : il se verrait reprocher de ne pas avoir pris assez de marges pour prendre en compte une éventuelle panne. C'est là qu'on en revient à la question de la perte de temps... Mais je le répète, dans le cas d'un hôpital ça prend généralement tout son sens wink

Cet exemple montre aussi que la réglementation change. Actuellement ce n'est pas facile pour les opérateurs d'hélicos car, même si les machines sont de plus en plus fiables, les règles ne vont pas en s'assouplissant (de loin pas !). C'en est à un tel point qu'ils ont demandé une pause de quelques années pour pouvoir travailler dans un cadre stable... Mais ceci est une autre histoire.

Camille

Hors ligne

 

#3 [↑][↓]  01-04-2017 16:39:08

greg
Pilote confirmé
Date d'inscription: 16-03-2008
Renommée :   
Site web

Re: [Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Très intéressant, merci.


Parfois il faut MAYDAY... Web

Hors ligne

 

#4 [↑][↓]  01-04-2017 18:34:18

cgoa-benoit
Pilote confirmé
Lieu: Pouzauges, Vendée
Date d'inscription: 27-07-2011
Renommée :   
Site web

Re: [Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Merci pour l'info super ce post wink moi je dis en on apprend tous les jours.


https://i35.servimg.com/u/f35/19/79/20/23/cgoa-b10.jpg
http://www.aircockpit.com/signatureAIRCOCKPIT.jpg

Hors ligne

 

#5 [↑][↓]  01-04-2017 21:00:44

Ben1234
Nouveau pilote
Lieu: Pontarlier (LFSP)
Date d'inscription: 09-03-2017
Renommée :   

Re: [Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Squirrel a écrit:

Chouette, un post comme je les aime ! big_smile

Chouette, une réponse comme je les aime ! big_smile

Merci beaucoup Camille pour ta réponse précise et argumentée.
Tu m'enlève une question de la tête que me turlupinait depuis plusieurs mois. Je suis soulagé ... Ouffff ... je vais mieux dormir wink Merci  encore.
Ce décollage particulier des hélicos, ne s'impose donc que pour les biturbines en zone urbaine et donc, entre autre, pour les hélico sanitaires depuis les hôpitaux pour palier au risque de panne moteur. Je comprends beaucoup mieux.
En faisant mes recherches sur le net, je n'étais tombé que sur des vidéos d'hélicos sanitaires depuis un hôpital. J'avais bien visionné un décollage d'hélico de la gendarmerie qui sont aussi biturbine mais effectivement sur une zone très dégagée, où là, il décollait classiquement à la verticale puis en avant. D'où mon doute sur la réglementation uniquement sur les hélicos sanitaires ou non.
Après recherche aujourd'hui, je suis tombé sur cette vidéo d'un décollage de la gendarmerie en zone urbaine : https://www.youtube.com/watch?v=7ul5kg37L5o et là ils effectuent le même décollage que j'ai pu observer. Si les gendarmes le font, alors c'est bien REGLEMENTAIRE wink
Et en visionnant cette vidéo d'un hélico de la gendarmerie : https://www.youtube.com/watch?v=E3KaSEYEbc4 , on comprend mieux que cette procédure dépend de l'environnement et de l'altitude que l'on peut atteindre pour éviter les bâtiments environnant. Dans ce cas, il doit y avoir un risque énorme s'il y a une panne moteur entre le décollage et le dépassement suffisant des toits des bâtiments environnant ...
J'ai toujours été très admiratif des pilotes d'hélicos surtout après avoir assisté à plusieurs sauvetages d'alpinistes sur des parois proches de la verticale. Ils doivent stabiliser leur engin avec des pales qui sont à quelques mètres de la paroi. Vraiment impressionnant.
Merci à tout ces pilotes.

Et merci encore à Camille pour toutes ces explications

Ben


Processeur : I7 4770K 4 GHz (en mode boost), Carte mére : MSI Z87-G45 GAMING, RAM : 8 Go DDR3 1600 MHz, Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 770 2Go, Windows 7-64 bits sur SSD 250 Go, P3D sur SSD 500 Go (avec FSX que je n'utilise plus)

Hors ligne

 

#6 [↑][↓]  01-04-2017 23:22:37

Squirrel
Copilote
Membre donateur
Lieu: EDMA
Date d'inscription: 25-11-2012
Renommée :   17 

Re: [Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Avec un tel questionnement c'est toujours un plaisir wink

Oui, avec les bâtiments tout autour comme ça c'est plus chaud... Et en montagne c'est loin d'être triste comme tu le notes bien Ben !
En paroi ce n'est vraiment pas évident et la longueur du câble change beaucoup de choses. D'ailleurs on peut remarquer des pratiques vraiment différentes en fonction de l'endroit, ce qui est très intéressant ! w00t

- En France, Italie et Allemagne les secours utilisent le fait que les treuils font maintenant 90m et c'est pratiquement la seule méthode utilisée. C'est seulement dans de rares cas qu'une élingue (un câble fixe accroché sous l'hélicoptère) est utilisée avec l'aide d'une société privée comme le CMBH. Cette méthode permet des longueurs de câbles encore plus importantes et donc in fine plus de distance avec la paroi.
- En Suisse les treuils sont utilisés pour faire descendre les secouristes. Pour la remontée c'est une autre musique et je vous laisse chercher un peu wink (rechercher Rega, Air Zermatt ou Air Glaciers quand ils avaient encore des Alouettes III) Chez ces derniers le passage aux EC135 a amené un changement de méthode : place aux élingues !
- En Autriche l'utilisation du treuil est minoritaire, tout simplement !

Ces méthodes ont toutes leurs explications culturelles, liées aux performances ou à la rapidité d'intervention... Et généralement c'est un joyeux mélange de toutes ces raisons ! D'ailleurs avez-vous déjà regardé de quel côté les treuils sont accrochés ? Pour la Gendarmerie c'est toujours pareil, mais pour la Sécurité Civile c'est un peu différent et il y a ne logique derrière wink

Enfin si vous cherchez des vidéos (allez-y, on observe vraiment plein de trucs !), vous verrez que j'ai un peu généralisé et que j'ai parlé de la situation en montagne, en mer c'est plus consensuel wink

Camille

Hors ligne

 

#7 [↑][↓]  02-04-2017 08:26:55

Greenhopper
Commandant de bord
Membre donateur
Lieu: LFPT (60 ans)
Date d'inscription: 22-10-2011
Renommée :   74 

Re: [Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Bonjour,
Merci Camille pour ces explications! J'étais tellement habitué à ce que nos différents pilotes fassent comme cela que je ne me suis jamais posé la question.
Merci d'avoir posé la question Ben, grâce à vous deux je me coucherais moins bête.
Amitiés, GreenHopper.


https://i.postimg.cc/pLYP9FgD/Banni-re-PV.jpg

Hors ligne

 

#8 [↑][↓]  02-04-2017 10:33:46

TABAR57
Copilote
Lieu: Lorraine 64 balais
Date d'inscription: 31-01-2009
Renommée :   
Site web

Re: [Réel] Pourquoi les hélicos du SAMU décollent en arrière?

Bonjour

Un merci de plus de ma part pour ces explications, à nos ages apprendre un truc de plus par jour c'est toujours çà de gagné

Cordialement

Bernard


Sous P3DV4.5 maintenant avec scènes France Vfr et EnvTex + EnvShade, Asp4 ,B200 de FlightOne
2 machines en réseau W7 et W10 qui pilotent un cockpit physique de B200.

Mon blog de construction : http://tabar57.blog4ever.com/blog/index-171527.html

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Maintenance informatique Lausanne