#76 [↑][↓]  13-02-2020 17:48:36

bricedesmaures
Commandant de bord
Date d'inscription: 02-12-2015

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Armand42 a écrit:

NezHaut a écrit:

Si tu es plus à l'aise avec la terminologie Boeing, le mode managé correspond à l'utilisation de VNAV / LNAV.

Merci Tim,

Je compléterai en demandant  : et le mode sélecté correspondrait à quoi chez Boeing ?

Pour le mode vertical, c'est tous les modes où la fenêtre de vitesse est "ouverte" (chiffres apparents) c'est à dire que la gestion verticale ne se fait pas par le FMS. Avec quelques subtilités...

Pour le mode latéral, c'est le mode de sélection de cap.

Edit après le message de Nezhaut, le pilote auto n'est pas nécessaire. Juste comprendre les modes affichés au FMA et on pilote à la main. On peut faire un vol du début à la fin sans pilote automatique et en LNAV et VNAV. wink

Dernière modification par bricedesmaures (13-02-2020 17:59:50)


L'expérience, c'est le nom que chacun donne à ses erreurs. Oscar Wilde

Hors ligne

 

#77 [↑][↓]  13-02-2020 18:59:06

Armand42
Pilote Virtuel
Lieu: Saint Etienne (42)
Date d'inscription: 16-09-2014
Renommée :   32 

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

bricedesmaures a écrit:

Edit après le message de Nezhaut, le pilote auto n'est pas nécessaire. Juste comprendre les modes affichés au FMA et on pilote à la main. On peut faire un vol du début à la fin sans pilote automatique et en LNAV et VNAV. wink

Merci à vous deux.

Et oui j'ai compris (et réalisé des essais convaincants avec mon PMDG) qu'on peut voler sans activer le PA.
C'est d'ailleurs bigrement plus intéressant ... mais il ne faut pas oublier d'activer le FD ... Of course.

L'ami Jackpilot m'a bien briffé là-dessus.


FSX - ACCELERATION Config : ancienne station de travail CAO reconvertie : HP Z600 - 2 quadri-core XEON 5620  2,4GHz - 16 Go - 2 DD : 1 SATA 1To + 1 SAS 450 Go - Geforce GTX 1060 3Go - Alim 650W (80+) - 3 écrans 24", 22" et 20" (16/9e)  - 2 tablettes 9" - Yoke Saitek Pro Flight + TRIM Wheel - Joystick Thrumaster T16000 M - Clavier personnalisé - Track IR5

Hors ligne

 

#78 [↑][↓]  13-02-2020 19:25:34

NezHaut
Commandant de bord
Date d'inscription: 09-01-2018
Renommée :   12 

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

bricedesmaures a écrit:

Armand42 a écrit:

NezHaut a écrit:

Si tu es plus à l'aise avec la terminologie Boeing, le mode managé correspond à l'utilisation de VNAV / LNAV.

Merci Tim,

Je compléterai en demandant  : et le mode sélecté correspondrait à quoi chez Boeing ?

Pour le mode vertical, c'est tous les modes où la fenêtre de vitesse est "ouverte" (chiffres apparents) c'est à dire que la gestion verticale ne se fait pas par le FMS. Avec quelques subtilités...

Pour le mode latéral, c'est le mode de sélection de cap.

Edit après le message de Nezhaut, le pilote auto n'est pas nécessaire. Juste comprendre les modes affichés au FMA et on pilote à la main. On peut faire un vol du début à la fin sans pilote automatique et en LNAV et VNAV. wink

Oui pardon, j'ai extrapolé sur le PA.


Tim

"If flying were le language of man, soaring would be its poetry."
"Think positive, flaps negative !"

Hors ligne

 

#79 [↑][↓]  14-02-2020 00:55:47

ydelta
Pilote Virtuel
Membre donateur
Lieu: FL 390
Date d'inscription: 26-07-2015
Renommée :   102 
Site web

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

kOOk a écrit:

Sans aide extérieure, en plus de la gestion d'énergie, il faut aussi être capable d'intégrer des aspects très pratiques tels que : le choix du terrain de déroutement (piste fermée, ILS hors d'usage, longueur de piste), environnement (si un simmer choisit GVA en condition IMC, il a intérêt à ne pas afficher 2000ft au FCU pour son approche !), conditions MTO (orages sur la route, comment les voir/éviter, limitation vent pour l'autoland), possible givrage cellule/moteur.

Un simmer averti pourrait le faire, j'en reste persuadé, mais il lui faudra un sérieux sang-froid et une méthode de travail extrêmement rigoureuse dans un contexte très tendu (tout de même!).

On est totalement d’accord là dessus, ici il n’était pas question de laisser un passager (même simmer) chercher tout seul un terrain de déroutement, de reprogrammer le FMGS ou activer SEC-FPLN mais qu’il soit guidé par un pilote à l’ATC qui lui dise exactement que faire.
Dans le cas improbable où un simmer expérimenté se retrouverait aux commandes, je pense qu’il aurait tout intérêt à ne pas se précipiter et à garder le plan de vol initial sauf si le terrain de destination ne permet pas une approche automatique dans de bonnes conditions. Si l’avion est en croisière rien ne presse pour descendre, il prendre le temps d’analyser la situation.
Si je me retrouvais moi-même dans cette situation (idéalement dans un Airbus dont je connais mieux les finesses du système...), en imaginant que l’avion soit sous pilote auto en croisière (le cas le plus favorable j’en conviens !) la première chose que je ferais en arrivant dans le cockpit c’est de transponder 7700 et d’essayer d’informer l’ATC de la situation. Ensuite je passerais du temps à analyser le plan de vol programmé dans le FMS  pour voir à quel stade on en est par rapport au TOD et si l’approche (STAR ou transition vers l’ILS) est déjà programmée ou pas. Dans l’hypothèse où personne ne peut aider à l’ATC je continuerais à suivre le plan de vol, activerais le relief sur le ND pour voir l’altitude à laquelle on peut descendre en toute sécurité. Ensuite j’armerais la descente peu avant le Top of Descent en affichant l’altitude calculée par le FMS pour un des prochains waypoints dans la page F-PLN du CDU et en poussant le sélecteur d’altitude au FCU. L’avion comprendrait alors que la descente est engagée au TOD, mettrait les gaz sur IDLE et calculerait le taux de descente pour maintenir la vitesse dans un range cible indiqué au PFD.
Ensuite pas grand chose à faire si ce n’est que sélectionner une altitude de plus en plus basse jusqu’à l’altitude de transition, l’avion suivrait la route et s’établirait en pallier au FL100 pour ralentir à 250kts et ensuite on commencerait à préparer l’approche, la sortie des traînées, l’interception de l’ILS et l’autoland.
Tout ça est évidemment une situation idéale, sans pannes, alarmes ou autres imprévus, de vent arrière qui compliquerait la gestion de la vitesse ou la descente ou autre cisaillement en finale.
L’avantage que j’aurais par rapport à un simmer « lambda » c’est d’avoir fait pas mal de vols réels en jumpseat avec AF, feu Swissair ou AOM quand c’était encore permis. J’ai donc une expérience de l’ambiance d’un cockpit, de la taille des écrans, du maniement de la radio (qui n’est pas du tout restituée dans les simus). D’ailleurs ce qui me frappe dans les vidéos de Guillaume Laffon ou autres sur YouTube c’est qu’ils montrent toujours les phases les plus « critiques » du vol (décollage ou approche/atterrissage) donc on a une impression de grande concentration, peu de blabla (même si Guillaume est plus loquace que d’autres...) alors qu’en réalité j’ai souvenir d’ambiances bien plus décontractées (tout en restant pro) pendant ces phases de vol. Je me rappelle même d’une finale à Nice en 22  (donc face au sud ouest, approche assez technique en virage avec la ville de Nice à droite) à bord d’un MD-80 d’AOM avec un CdB PNF assez cool qui avait posé son pied gauche sur le coin du tableau de bord pendant que son collègue gérait l’approche.
Idem avec l’iconique Jacques Darolles quand il était passé sur A320 en fin de carrière après avoir bourlingé sur 747 pendant des années, je me souviens d’une approche à Roissy par le sud (survol du périphérique avant de tourner en finale vers La Défense), c’était plutôt ambiance cool et la blague facile dans le cockpit laugh

Dernière modification par ydelta (14-02-2020 01:12:57)


https://static.wixstatic.com/media/3f9ea0_fb1c15e165b94f36ae980673bf801382~mv2.jpg

PC1: i9 9900K @5.2 Ghz - Gigabyte GEForce RTX 2080 - Asus Z390 Pro Gaming - 32Go de RAM DDR4 3200Mhz / PC2: i7 8700K OC 5.1Ghz - Geforce GTX 1070 OC 8Go - Asus ROG Maximus X Hero - 32Go  DDR4 @ 3200 - SSD 5.5To
Portable: Asus ROG 703GL - i7 8750H- GTX1070 8Go - 32Go DDR4@2666 - 2To HD + SSD

Hors ligne

 

#80 [↑][↓]  14-02-2020 02:07:13

silverstar
Copilote
Membre donateur
Date d'inscription: 17-01-2012

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Et en cas de panne de l'Autoland, est ce que le simmeur a toujours autant de chance de poser l'avion en manuel ?

Hors ligne

 

#81 [↑][↓]  14-02-2020 02:56:42

silverstar
Copilote
Membre donateur
Date d'inscription: 17-01-2012

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Ydelta a écrit:

Tout ça est évidemment une situation idéale, sans pannes, alarmes ou autres imprévus, de vent arrière qui compliquerait la gestion de la vitesse ou la descente ou autre cisaillement en finale.

Ça me rappelle une discussion mais sur le choix entre un Simmeur ou PPL pour poser un Boeing 777

Ydelta tu n'es pas dans un jeu vidéo, ce scénario tout rose où Tu rêves de gloire et de fortune a très peu de chance de voir le jour, car Tes chances de mourir sont particulièrement élevés.

Les vents et la météo à l'arrivée sont des facteurs importants dans le cas d'un Autoland. Tous les scénarios lus ci dessus sont improbables. L'instructeur au sol n'a aucun moyen de vérifier que tu fais bien ce qu'il te demande de faire.

Un atterrissage manuel est très difficile puisque tu n'auras qu'une chance, et comme la plupart des simmeurs volent avec des Joysticks en plastique mou du genou, ça va vous faire drole quand tu auras les vrais commandes.

Un pilote privé aurait plus de chance qu'un simmeur...

Une autre discussion sur un un pilote privé peut il piloter un 737 Advanced?

Le simmeur doit prier pour que cette situation n'arrive jamais !!!

Hors ligne

 

#82 [↑][↓]  14-02-2020 09:24:36

ydelta
Pilote Virtuel
Membre donateur
Lieu: FL 390
Date d'inscription: 26-07-2015
Renommée :   102 
Site web

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

On parle pas d’un atterrissage manuel ici mais d’un autoland. Évidemment en manuel tout ce qui est écrit plus haut n’est plus valable on est d’accord.
L’autoland (du moins sur Airbus A320) est capable de gérer du vent de travers jusqu’à un certain gradient et même un atterrissage N-1. Si l’ILS est Cat III tu peux même atterrir sans DH avec visibilité nulle.

L'instructeur au sol n'a aucun moyen de vérifier que tu fais bien ce qu'il te demande de faire.

En posant les bonnes questions il pourrait quand même avoir une bonne idée de ce qui se passe et il aurait aussi des informations sur l’altitude, le cap et la vitesse sur l’écran du radar.

Un pilote privé aurait plus de chance qu'un simmeur...

Pas si sûr car un simmer qui connaît bien les systèmes de l’avion aurait à mon avis au moins autant de chances qu’un pilote privé car ici on ne parle pas de piloter l’avion au manche et au pied mais de gérer des systèmes qui pilotent l’avion.
En tout cas en ce qui me concerne comme je suis aussi pilote privé et simmer, j’aurais plus de chances de m’en sortir si je suis ton raisonnement wink


https://static.wixstatic.com/media/3f9ea0_fb1c15e165b94f36ae980673bf801382~mv2.jpg

PC1: i9 9900K @5.2 Ghz - Gigabyte GEForce RTX 2080 - Asus Z390 Pro Gaming - 32Go de RAM DDR4 3200Mhz / PC2: i7 8700K OC 5.1Ghz - Geforce GTX 1070 OC 8Go - Asus ROG Maximus X Hero - 32Go  DDR4 @ 3200 - SSD 5.5To
Portable: Asus ROG 703GL - i7 8750H- GTX1070 8Go - 32Go DDR4@2666 - 2To HD + SSD

Hors ligne

 

#83 [↑][↓]  14-02-2020 09:27:36

ydelta
Pilote Virtuel
Membre donateur
Lieu: FL 390
Date d'inscription: 26-07-2015
Renommée :   102 
Site web

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Question pour toi Silvestar qui a un vrai home cockpit, quelles seraient tes chances dans une situation pareille dans le même avion en vrai ?


https://static.wixstatic.com/media/3f9ea0_fb1c15e165b94f36ae980673bf801382~mv2.jpg

PC1: i9 9900K @5.2 Ghz - Gigabyte GEForce RTX 2080 - Asus Z390 Pro Gaming - 32Go de RAM DDR4 3200Mhz / PC2: i7 8700K OC 5.1Ghz - Geforce GTX 1070 OC 8Go - Asus ROG Maximus X Hero - 32Go  DDR4 @ 3200 - SSD 5.5To
Portable: Asus ROG 703GL - i7 8750H- GTX1070 8Go - 32Go DDR4@2666 - 2To HD + SSD

Hors ligne

 

#84 [↑][↓]  14-02-2020 10:29:35

silverstar
Copilote
Membre donateur
Date d'inscription: 17-01-2012

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Ydelta a écrit:

On parle pas d’un atterrissage manuel ici mais d’un autoland.

Le titre du topic c'est Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Ma réponse est donc approprié puisque cela dépend de beaucoup de facteur et non de l'autoland seul.

Maintenant si tu ouvres une autre discussion que tu appelles Un passager peut-il poser un Airbus en Autoland ? (ou un Boeing)

Alors dans ce cas la je dis que c'est possible, mais il faut que le simmeur est déja une solide expérience sur son simulateur, beaucoup de sang froid et de la discipline.

Dernière modification par silverstar (14-02-2020 10:34:46)

Hors ligne

 

#85 [↑][↓]  14-02-2020 10:41:38

silverstar
Copilote
Membre donateur
Date d'inscription: 17-01-2012

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

D'ailleurs à ce propos si vous voulez maitrisez votre A320 ou votre B737 comme les pros, Tim et Jacques (Pilotes rééls en fonction) font un travail remarquable sur le forum Flightpilote.

Voici les deux parties Piloter le B737 et Piloter l’A320 solv_gif

Hors ligne

 

#86 [↑][↓]  14-02-2020 11:53:56

NezHaut
Commandant de bord
Date d'inscription: 09-01-2018
Renommée :   12 

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Pour le test PPL + simmer occasionnel :


https://www.youtube.com/watch?v=PZQnGyFLjsE&t=0s

Là encore les conditions ne sont pas strictes, mais ça ajoute de l'eau au moulin.


Tim

"If flying were le language of man, soaring would be its poetry."
"Think positive, flaps negative !"

Hors ligne

 

#87 [↑][↓]  14-02-2020 12:44:34

ydelta
Pilote Virtuel
Membre donateur
Lieu: FL 390
Date d'inscription: 26-07-2015
Renommée :   102 
Site web

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

Merci NezHaut pour cette video qui illustre le propos.
Encore une fois les conditions météo sont favorables mais un autoland peut gérer des conditions marginales.
Pour moi le seul point délicat c'est de bien positionner l'avion en terme de vitesse et d'altitude avant d'engager l'approche sinon effectivement ça peut être compliqué de rattraper le coup ensuite.


https://static.wixstatic.com/media/3f9ea0_fb1c15e165b94f36ae980673bf801382~mv2.jpg

PC1: i9 9900K @5.2 Ghz - Gigabyte GEForce RTX 2080 - Asus Z390 Pro Gaming - 32Go de RAM DDR4 3200Mhz / PC2: i7 8700K OC 5.1Ghz - Geforce GTX 1070 OC 8Go - Asus ROG Maximus X Hero - 32Go  DDR4 @ 3200 - SSD 5.5To
Portable: Asus ROG 703GL - i7 8750H- GTX1070 8Go - 32Go DDR4@2666 - 2To HD + SSD

Hors ligne

 

#88 [↑][↓]  14-02-2020 12:54:51

bricedesmaures
Commandant de bord
Date d'inscription: 02-12-2015

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

ydelta a écrit:

Merci NezHaut pour cette video qui illustre le propos.
Encore une fois les conditions météo sont favorables mais un autoland peut gérer des conditions marginales.
Pour moi le seul point délicat c'est de bien positionner l'avion en terme de vitesse et d'altitude avant d'engager l'approche sinon effectivement ça peut être compliqué de rattraper le coup ensuite.

Oui, c’est bien le point clé de toute approche même pour un professionnel, et cela arrive nous arrive régulièrement. Faire un ou 2 ronds pour revenir en bonne altitude et bonne vitesse, cela demande un bonne compréhension de la situation que peut donner un pilote qui guide depuis le sol.


L'expérience, c'est le nom que chacun donne à ses erreurs. Oscar Wilde

Hors ligne

 

#89 [↑][↓]  14-02-2020 12:55:30

NezHaut
Commandant de bord
Date d'inscription: 09-01-2018
Renommée :   12 

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

ydelta a écrit:

Pour moi le seul point délicat c'est de bien positionner l'avion en terme de vitesse et d'altitude avant d'engager l'approche sinon effectivement ça peut être compliqué de rattraper le coup ensuite.

Pas forcément. On est dans une situation très particulière, le "guide" à la radio peut prendre tout le temps qu'il faut.
Il suffit de placer l'avion en LVL CHG ou OP DES avec un cap qui l'amène dans la zone du terrain, puis une fois descendu, tu prends le temps qu'il faut pour ralentir et le positionner sur l'ILS.

On est loin des conditions opérationnelles où rattraper un "trop haut trop vite" sans changer de trajectoire peut s'avérer très compliqué voir impossible. Là il y a du temps et de l'espace.


Tim

"If flying were le language of man, soaring would be its poetry."
"Think positive, flaps negative !"

Hors ligne

 

#90 [↑][↓]  14-02-2020 13:16:05

oualigator
Pilote Virtuel
Lieu: LFDN
Date d'inscription: 12-01-2009
Renommée :   34 
Site web

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

C'est dingue ça fait causer cette question !
Si on prend un passager ordinaire qui n'a pas connaissance de l'instrumentation de bord il va être difficile de le faire maniper sur un fmc. Je pense que le contrôle lui expliquera comment gérer les vitesses et altitude sur le mcp et aussi rentrer fréquence et course pour l'ils.
Il faudrait que le mec soit super pédagogue et calme pour expliquer tout ça à un novice. Si l'arrondi final n'est pas top et que ça pète les trains, ce n'est pas grave tout le monde sera sauf. Du moins, je vois comme ça la situation.  Après pour un ppl ou un simmeur, on va se comprendre sur le langage utilisé ça va simplifier les choses mais ça ne voudra pas dire qu'on posera un liner sans casse ( je serai peut-être incapable de faire un bel atterrissage avec un Cessna !). Je doute que ces derniers demandent au contrôle vas y donne moi la star la piste en service et je bidouille le fmc. Pour moi ce serait une utopie.


Mes vidéos : http://www.dailymotion.com/FAF013-ouligator
Asus rog strix B365 G-gaming, I7 9700K 3,6Ghz, 32Go RAM, GTX 1070
XP11, DCS World
http://status.ivao.aero/232485.png    http://www.fsairlines.net/signatures/97562.png

Hors ligne

 

#91 [↑][↓]  14-02-2020 13:24:35

ydelta
Pilote Virtuel
Membre donateur
Lieu: FL 390
Date d'inscription: 26-07-2015
Renommée :   102 
Site web

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

NezHaut a écrit:

Pas forcément. On est dans une situation très particulière, le "guide" à la radio peut prendre tout le temps qu'il faut.
Il suffit de placer l'avion en LVL CHG ou OP DES avec un cap qui l'amène dans la zone du terrain, puis une fois descendu, tu prends le temps qu'il faut pour ralentir et le positionner sur l'ILS.

On est loin des conditions opérationnelles où rattraper un "trop haut trop vite" sans changer de trajectoire peut s'avérer très compliqué voir impossible. Là il y a du temps et de l'espace.

On est d'accord, on a le temps pour bien positionner l'avion mais parlais d'une situation où, pour une raison ou une autre, l'avion serait trop haut ou trop vite, il vaudrait mieux justement faire un 360 pour bien prendre le temps de le configurer correctement. Mais normalement si la descente est en mode managé, que le cap d'interception du LOC est correct et la vitesse dans les clous, l'approche se fera sans problème une fois le mode APPR engagé.

Dernière modification par ydelta (14-02-2020 13:25:34)


https://static.wixstatic.com/media/3f9ea0_fb1c15e165b94f36ae980673bf801382~mv2.jpg

PC1: i9 9900K @5.2 Ghz - Gigabyte GEForce RTX 2080 - Asus Z390 Pro Gaming - 32Go de RAM DDR4 3200Mhz / PC2: i7 8700K OC 5.1Ghz - Geforce GTX 1070 OC 8Go - Asus ROG Maximus X Hero - 32Go  DDR4 @ 3200 - SSD 5.5To
Portable: Asus ROG 703GL - i7 8750H- GTX1070 8Go - 32Go DDR4@2666 - 2To HD + SSD

Hors ligne

 

#92 [↑][↓]  14-02-2020 13:30:02

djije
Copilote
Membre donateur
Lieu: Gaïa
Date d'inscription: 16-03-2008

Re: Un passager peut-il poser un Airbus ? (ou un Boeing)

oualigator a écrit:

Je doute que ces derniers demandent au contrôle vas y donne moi la star la piste en service et je bidouille le fmc.

Moi, oui! après toutes ces heures sur FSlabs, je vais pas me faire voler à moitié la vedette avec un contrôleur ou pilote.solv_gif

Dernière modification par djije (14-02-2020 13:52:34)


Et que ne durent que les moments doux.

Bons vols par tout ATIS !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Maintenance informatique Lausanne